Aravinda ou l’écho de soi

5 Impasse des Vignes-
La Boudinière
60510 Oroër

Appelez-nous au numéro
06.21.94.12.01

Spécialiste de la médecine énergétique chinoise, Angélique Thomas vous accueille à Oroër pour toutes vos sessions thérapeutiques.

Astuce pour l’Hiver
Astuces pour l’hiver
Publiée le jeudi 05 janvier

 

Dans ces paysages froids et humides parfois, la route semble souvent plus difficile d’accès et lointaine… Mais ce n’est pas le cas : en bon ami, il veut nous faire ralentir.

En effet, l’hiver correspond à la fin d’un cycle : annuel d’une part, énergétique et physiologique d'autre part.

C’est une saison importante qui nous demande du repos, et par ce biais, donne la capacité d’intériorisation, de bilan. Il est important de se rappeler, lorsque nous pestons contre cette saison, que c’est pourtant elle qui prépare le printemps…

Nos agriculteurs font la même chose dans les champs chaque année : ils nettoient, enlèvent tout résidus pour que la terre puisse donner, dans les meilleures conditions, la VIE.

Ce n’est pas différent chez l’être humain.

Comme je l’ai partagé avec vous pour la saison de l’automne, les indications que je pose ne sont que la partie « accessible » aux non initiés à la médecine chinoise. C’est pourquoi je n’entre pas dans les détails… Ce n’est pas l'objectif ici, il y a d’autres sites très complets et très bien faits pour les plus aguerris.

L’hiver qui, chez les chinois, s’étend du 8 novembre au 17 janvier, est assimilé aux Reins : c’est durant cette saison que nous faisons le plein d’énergie vitale et d’eau, afin de pouvoir traverser l’année et surtout l’été.

A tort, l’hiver est considéré comme la saison la plus difficile… Erreur ! C’est la saison d’été qui demande le plus d’effort à notre corps. Nous en reparlerons en temps utile.

L’hiver semble difficile parce que dans l’égrégore social, il faut toujours être plus performant et la fatigue est considérée comme anti-productive et « anormale ». N’oublions pas que nous sommes des mammifères, nos amis les animaux de même constitution hibernent !!! Donc rien d’anormal à ce que notre corps demande à ralentir.

L’énergie des reins est dite vitale, car en médecine chinoise, elle signe la qualité de l’énergie et la longévité. C’est le rein qui insuffle l’énergie suffisante et adéquate à notre quotidien. Il est donc nécessaire de le chouchouter, surtout pendant l’hiver.

J’ai bien conscience qu’il est difficile, avec le rythme de travail, de choisir les horaires auxquels nous pouvons pratiquer une activité physique, mais il est préférable d’éviter les heures durant lequel le rein est en plein travail, afin de limiter son épuisement. Le mauvais créneau est ainsi de 17h à 19h...

C’est pourquoi il est essentiel de faire attention au rythme que nous nous infligeons et à notre alimentation.

Il n’est donc pas très conseillé d’entreprendre des régimes alimentaires drastiques à cette période de l’année. Même s’il n’est pas question de manger tartiflette tous les jours.

Comme vous le savez, la médecine chinoise préconise le juste milieu avec différentes saveurs. Équilibre est le maître-mot : mangez au maximum les légumes de saison. On évitera également de manger froid !

Quelques exemples 

La saveur dominante de l’Energie Rein est le salé, dont le rein a besoin en hiver, mais toutefois pas en trop grande quantité.

Pour les personnes qui ne peuvent pas apporter de sel à leurs aliments, la saveur suffit. En clair, il suffit de mettre quelques grains de sel sous la langue pour que le corps prenne l’information.

 

Toutes les légumineuses 

Lentilles, haricots secs, fèves, pois secs, pois chiches, soja, sarrasin, sésame, seigle et l’avoine (céréales qui  » réchauffent »).

Légumes racines

Carottes, navets, céleri, topinambours, panais, pommes de terre, rutabagas, choux raves, betteraves rouges, algues.

Viandes

Canard, poissons et crustacés, notamment le crabe, les huîtres...

Fruits

Nous retiendrons la châtaigne, les pignons de pin, la noix et les fruit secs.

Les condiments

La cannelle, le cardamome, le curry, le paprika, les épices pour pains d’épice, le poivre, le gingembre, le piment, la sauce soja.

Boissons

Thé de Noël aux épices, thé à la cannelle, roobios à la cannelle ou tout simplement un verre d’eau chaude au lever, après les repas, et au coucher.

 

Bien entendu, le monde extérieur et ses exigences ne vont pas s’adapter à nos besoins, d’où l’importance de pouvoir ralentir, se mettre en mode "veille" aussi souvent que possible à la maison.

C’est à cette seule condition que vous allez pouvoir "conditionner" et "emmagasiner" les ressources nécessaires pour traverser le reste de l’année. L’hiver correspond à la fin du cycle annuel avant la renaissance du printemps. C’est le temps du repos et de l’intériorisation.

Je n’ai qu’une seule chose à dire : à vos bouillottes ! Et oui, chauffez votre rein aussi souvent que possible pour l’aider à reprendre de l’énergie.

Lorsque vous êtes devant votre écran, devant un bouquin, etc. Ayez le réflexe de mettre une bouillotte au niveau des reins. Grâce à sa douce chaleur, vous allez vous détendre et faciliter l’endormissement.

Depuis une quinzaine de jours, les rhumes sévissent… Voici quelques astuces pour vous en dépêtrer : pour prévenir, il y a l’homéopathie. Le Reiki fonctionne également très bien, ainsi que la médecine traditionnelle chinoise.

 

Contre le rhume 

Gingembre frais + poireau

Cela peut paraître étrange comme association, mais ces deux éléments vont permettre de provoquer une transpiration, d’éliminer le froid et arrêter les obstructions nasales.

Ingrédients :

1 blanc de poireau et 1 morceau de gingembre frais de même longueur que le blanc de poireau.

Préparation

1- Laver, couper en tranche moyenne et réserver le blanc de poireau
2- Laver et couper le gingembre frais en tranches similaires au poireau
3- Mettre le tout dans une casserole, couvrir d’eau, mettre un couvercle, faire cuire le tout. Boire la boisson tiède ou chaude. Si vous le pouvez, manger le tout.
4- A boire lors de la préparation 2 à 3 fois par jour, pendant 2 à 3 jours.

Avant d’avaler cette préparation, demandez l’avis d’un praticien de médecine chinoise, elle ne convient pas à tout le monde.

 

Ça, c’était pour la petite "potion magique". Vous pouvez également masser les zones suivantes qui vont aider à bien dégager le nez.

Le premier point est le 20 GI (gros intestin). Il se trouve entre les ailes du nez et le début de la pommette, juste dans le creux.

Le second point est le 4GI. il se situe sur le sommet de la petite bosse qui se forme lorsque nous serrons le pouce contre la main.

Pour masser ces deux points lorsque vous êtes enrhumés, il suffit de masser lentement de façon circulaire et de plus en plus profondément en comptant jusqu’à 8. Vous relâchez et vous recommencez.

Faites-le durant 2 mn au moins, et essayez de le faire minimum 3/4 fois dans la journée.

Ces points peuvent se révéler « très sensibles ». Sans aller jusqu’à l’insupportable, il faut que les pressions soient suffisantes pour faire circuler l’obstruction.

N’hésitez pas encore une fois, lors d’une séance de Reiki ou massage, à demander que je vous aide à situer ces points sur votre corps si besoin est.